Le schéma de manque affectif

Au sein du domaine de séparation et rejet, le schéma de manque affectif est différent du schéma d’abandon. Toutefois il en est très proche et provoque une souffrance psychique. Fréquemment, je rencontre des personnes, au cabinet, qui viennent pour une problématiques; et lorsque l’on gratte un peu, on s’aperçoit que ce manque affectif est présent.

Qu’est ce que le manque affectif?

La personne pense que durant son enfance, elle a manqué d’affection. Et elle l’a ancrée en elle. Il y a une souffrance psychologique car un besoin psychique de base n’a pas été comblé durant l’enfance. ( valorisation de l’individu, attachement relationnel, sentiment de protection et d’être guidé vers l’autonomie) Et cette souffrance peut se répercuter dans divers domaine de vie.

En grandissant, l’individu se sent mal aimé et est toujours dans le besoin relationnel avec les autres, un besoin d’amour, mais qui est compliqué à gérer. Parce que cet ancrage a modelé la manière de penser, de percevoir, de ressentir et donc d’être, il peut alors façonner toute une vie. Mais il est possible d’y remédier.

Quelques caractéristiques

Les personnes ont le sentiment que les relations amoureuses se répètent toujours de la même manière, avec une même souffrance. Une croyance personnelle limitante qui fait, qu’inconsciemment, ils s’accrochent à des partenaires distants. De ce fait, chaque histoire vécue leur confirme que leurs histoires amoureuses se répètent inlassablement de la même manière.

Ce sont souvent des personnes qui se sentent seules, même si elles sont entourées. Elles ressentent un manque affectif. Par moment, elles peuvent se sentir en décalage, mal à l’aise. Elles redoutent l’idée que les autres se font d’elles. Une forme de désamour.

Au travail, ce sont des personnes qui donnent beaucoup d’elles. En effet, elles s’investissent mais ne se sentent pas considérées à leur juste valeur, elles n’ont pas de retour en contre partie.

schéma du manque affectif - sandra Delabarre- Hypnopraticienne

Les conséquences du manque affectif

Alors ces personnes, pour exister aux yeux des autres, vont se surinvestir (au risque de burn-out), vont manger pour combler un manque (surpoids, obésité). Et les réflexions qui seront faites viendront creuser ce faussé du manque affectif. Même en tant qu’adulte. Car cela s’ajoute aux remarques et aux manques qui ont été ressentis durant l’enfance. La personne grandit et se construit encore et encore avec cette idée de soi négative. Parfois, pour se plier à l’image attendue d’elles, elles rentrent dans une forme d’abnégation: s’en suit un détachement relationnel pour moins souffrir. Colère et frustration, déception et douleur sont présentes.

Plus le manque affectif est précoce, plus la répercussion mentale est grande.

  • insécurité affective
  • relationnel difficile
  • difficulté à exprimer des émotions
  • égocentrisme
  • relation ambivalente
  • usage du mode dissociatif pour vivre

Les solutions pour sortir du schéma de manque affectif

  • prendre conscience des besoins émotionnels
  • exprimer ces besoins identifiés
  • reperer autour d’elles, dans ses relations, les éléments qui confortent des relations saines et satisfaisantes
  • reconnaître les signaux d’alarme qui peuvent amener à des rechutes.

Quoiqu’il en soit, des professionnels de l’accompagnement sont là pour vous aider. N’hésitez pas à ma contacter.

Sandra Delabarre – HypnoPraticienne certifiée

Contact