Estime de soi / mécanisme de défense

L’estime de soi … dimension impalpable de notre personnalité dont nous n’avons pas toujours conscience. Et pourtant, fondamentale car basé sur la Confiance en soi, la Vision de soi, et l’ Amour de soi.

Amour de soi: amour de soi inconditionnel, avec cette petite voix en nous qui dit que nous sommes dignes d'amour et de respect, et cela indépendamment de nos performances. C est l'élément le plus intime de l'amour de soi.

Vision de soi: ce regard que l'on porte sur soi, non pas sur des éléments factuels, réels, mais bien sur cette conviction intime que nous sommes porteurs de qualités ou des défauts, de ressources ou de limitations. C'est cette partie qui permet d'oser mener à bien des projets perso.

Confiance en soi: faculté de penser que l'on est capable d'agir de manière adéquate dans les situations importantes. Indispensable, la confiance en soi autorise les actes qui, eux mêmes, maintiennent ou développent l'estime de soi.

Ces éléments ont un lien d’interdépendance.

Selon les auteurs, chercheurs, il y a deux courants: ceux qui pensent qu’ il y a l’ Estime de soi, générale. Et d’autres, qu’ il y a des Estimes de soi: par exemple l’une portant sur le professionnel, qui n’ est pas du tout la même que celle portant sur la vie sentimentale, ou sur la vie familiale. Cependant, un succès ou un échec dans un domaine aura tendance à influencer les autres.

Deux facteurs influençant nourrissent l’Estime de soi: le sentiment d’être aimé et le sentiment d’être compétent.

Basse Estime de soi

C’est un handicap dès lors que l’on est amené à parler de soi, car l’image de soi peut être floue: avec un filtre empreint de sagesse ou de prudence qui empêche de parler de soi de manière trop affirmée. Le sujet manque de conviction. Allant même, parfois, jusqu’à modifier son discours en fonction de la situation ou des personnes en face, par soucis d’approbation sociale.

Cette image floue découle de la méconnaissance de soi-même. Le sujet en arrive à se calquer sur les autres, plutôt qu’à construire ses propres expériences. Toutefois, il est bon de se remémorer que la manière dont on parle de soi est différente d’une région à une autre, d’une culture à l’autre. Cette manière de communiquer reflète les états internes et est bien souvent contagieuse. Contagieuse autour de soi et en soi: plus nous avons de doutes, plus nous avons du mal à nous prendre en main. En prenant des décisions, on rentre dans un élan d’actions, et l’Estime augmente. Pas d’hésitation, de tergiversation.

La prise de décision est délicate lorsque l’Estime de soi est basse: face à un dilemme, la peur de se tromper s’installe. Comme si il y avait un bon et un mauvais choix, alors que chaque choix offre des avantages et des inconvénients, qu’il est bon de soupeser.

La confirmation par la critique ou par la situation est recherchée chez ses personnes. Afin de justifier leur ressenti, elles cherchent à entendre ce qui ne va pas. Elle se mette en situation de répondre à leur ressenti. Qui n a pas déjà entendu l’autre se plaindre de n’attirer que des personnes toxiques: en réalité, cet individu s’auto-sabote, et ainsi la situation devient exactement celle dont il se plaint. Alors si rien ne va, ce n est pas de sa faute.

Haute estime de soi

La critique est reçue par celui qui a une haute estime de soi, sans qu’il soit submergé par ses émotions négatives. Pour autant, il peut mal l’accueillir, comme une forme de remise en question de qui il est.

L’échec n’est pas un élément limitant pour celui qui a une haute estime de lui. Il y pense mais ne le craint pas. Il agira malgré tout sans perte du sentiment de contrôle. De même en cas de succès, celui ci ne sera pas vécu comme une perte du sentiment de contrôle.

Syndrome de l’imposteur: ayant réussi dans leur domaine, ayant des opportunités, des responsabilités, l’individu ne se demande pas si sa place est légitime, ne redoute pas de commettre une erreur.

Tout est possible !

Notre société occidentale basée sur la performance, la réussite, l’action vante ses profils à haute estime de soi. Persuasion et persévérance! Avoir un basse estime de soi n’est pas forcément un inconvénient.

L’attention portée aux critiques par ces profils en font des personnes acceptées et entourées des autres, qui tiennent compte des conseils partagés. De plus, elles font preuve très souvent d’humilité, de modestie. Contrairement à ceux qui ont une haute estime d’eux qui peuvent à l’excès être suffisants. Mais gare à eux, ils risquent d’être moins vigilants et de s’obstiner à rester sur un chemin qui n’est pas le bon.

Respect des valeurs

En tant que thérapeute, je voies régulièrement des personnes à faible estime de soi, dont l’objectif est d’augmenter ce ressenti. Alors l’important n ‘est pas de savoir dans quelle case le client doit se situer, mais surtout comment il veut s’adapter au monde qui est le sien, au monde qui l’entoure. Il est primordial que le client évolue, tout en respectant les valeurs qui sont les siennes.

Sandra Delabarre HypnoPraticienne Rennes, accompagne les entreprises. Le développement des collaborateurs au service du succès de l'entreprise.

Haute estime ou modestie, tout dépendra de vos besoins, de vos projets, de vos ressentis. Quoiqu’ il en soit, que ce soit au cabinet, ou en entreprise, ça se travaille.

Les mécanismes de défenses pour préserver l’estime de soi

Certaines situations particulières mettent à mal l’estime de soi:

  • difficulté d’emploi
  • aspect physique et critères d’attirance, de beauté
  • difficultés relationnelles face à des gens qui en imposent
  • les critiques, le sentiment d exclusion
  • maladie ou trouble (dépression, dérapage maniaco-dépressif, narcissisme, dysmorphophobie, alcoolisme, traumatisme physique ou psychologique, etc)

Certains comportements viennent rehausser, défendre l’estime de soi, lorsque celle-ci est atteinte, au coup par coup.

Ces mécanismes nous préservent de la pénibilité des ressentis. Plus nous sommes fragiles, plus nous en utilisons, afin de ne pas nous confronter brutalement à la réalité.

Les différents mécanismes:

  • évitement/retrait: face à la peur d’échouer.
  • déni afin de ne pas aborder le problème.
  • projection qui attribue ses propres sensations négatives aux autres.
  • fantasme et rêverie pour celui ou celle qui se limite à imaginer la réussite, sans passer à l’action.
  • rationaliser permet de reconnaître la problématique mais attribuer les causes à une tierce personne afin de ne pas se remettre en question.
  • compensation permet de fuir en s’investissant dans d’autres domaines.

Tout le monde a recours à ses moyens de défense. C’est quelque chose de normal, qui nous permet de nous adapter ponctuellement. Lorsque le recours est permanent, alors il est intéressant d’y prêter attention.

Mais n’allez pas croire que seuls ceux qui ont une faible estime de soi y sont confrontés: Les « Haute estime » passent plus à l’action. Certes, ils ont alors plus de succès mais aussi , potentiellement, plus d’échec. Cela pourrait les impacter mais parfois, pour y échapper, ils vont avoir recours à ces moyens de défense.

  • externalisation de l’échec: c’est la faute de quelqu’un d’autre, jamais d’eux.
  • autocritique limitée et spécifique: tout est parfait sauf ce point là qui donne lieu à l’échec.
  • pas de leçon tirée: si ça n’a pas marché là, ça ira mieux la prochaine fois

D’autres comportements viennent booster l’estime de soi, sans que nous en ayons forcément conscience:

  • acheter, cela valorise, flatte l’égo.
  • posseder, fait suite à l’achat. Comme une prothèse à l’estime de soi. Beaux meubles, belles voitures, beaux sacs, technologies avancées…
  • montrer, si acheter et posséder est bon, montrer permet mettre une couche supplémentaire à l’estime de soi. Ex/ rappelez vous de cette publicité pour les cartes bancaires dédiées aux comptes bien remplis -> « Signe extérieur de vos richesses intérieures »…
  • faire des envieux flatte notre enfant intérieur qui a besoin d’être admiré.
  • exercer une compétence rare, être unique, un pionner.
  • avoir le contrôle d’une situation, gérer.
  • dénigrer, se moquer, cette médisance qui fait du bien car elle éloigne la concurrence, avec une forme de snobisme.
  • la pêche aux compliments empreinte de fausse modestie, lorsque les faits sont relatés.

Bref ! A des degrés divers, vous vous êtes certainement reconnus. Ce sont des mécanismes et des actes que nous mettons naturellement en place. Une introspection nous permettra d’y voir plus clair pour déterminer s’il s’agit d’un phénomène isolé ou d’un mécanisme permanant.

Sandra Delabarre Hypnothérapeute Rennes

Changer en se réconciliant avec soi-même…

Le client qui pousse la porte de mon cabinet a conscience de son problème: il vit avec, et le subit. Il bataille au quotidien avec sa problématique. Le seul soucis, c’est que plus on lutte plus la problématique prend de la place. Vous savez, un peu du genre « Bon, cette nuit, il faut que je dorme hein… », ou bien « Allez, je suis forte, et je ne cède pas au fromage crémeux qui est dans le frigo ». Est-ce à dire qu’il serait bon de changer en se réconciliant avec soi-même?

Le client qui pousse la porte de mon cabinet à décidé de changer, et ne veut plus faire semblant. Il veut se regarder en face, lui et son problème, main dans la main. Il veut se réconcilier avec lui-même. Et pourtant…

Et pourtant les mots sont durs lorsque le client me décrit ce qu’il traverse. En effet, il s’en veut d’être conscient du problème et de ne pas s’en débarrasser , par sa simple volonté. Et du coup, il se maltraite:

  • « Pffff je fume et pourtant, je sais que c est mauvais ! je suis nul ».
  • « Je suis trop stressé par l’annonce de ma maladie, alors je tourne en boucle. »

A chaque parole maltraitante, à chaque pensée pleine de jugement, le client fait le lit de sa problématique. Et celle-ci s’imprime de plus en plus en lui. Pourquoi partirait-elle, alors que le terrain lui est propice? Cela devient alors un cercle vicieux…

Et si tout ceci n’était pas une malédiction? Et si il n’était pas question de lutte, de force? Mais uniquement une manière d’aborder le problème, d’angle de vue sous lequel on regarde le problème dont on veut se débarrasser.

Alors s’engage une réunion des parties pour le mieux-être du client, où s’observent les messages envoyés par le corps et l’esprit. L’un et l’autre ne veulent que son bien. Comme cette cigarette qui, adolescent, lui servait à intégrer le groupe des gens cool. Et qui aujourd’hui, bien qu’elle soit non désirée, reste incontournable à la pause, en soirée, en période de stress etc… ce fameux bénéfice secondaire derrière tout problème. Dès lors que l’on comprend ce bénéfice secondaire, les choses deviennent logiques! « Je suis tellement stressé avant un examen, c’est nul » devient alors « Avant un examen, le stress me donne encore plus d’élan pour continuer à travailler, pour réussir ». Ah… de suite, ça ne sonne pas de la même manière. Et ainsi il devient possible de mieux s’accepter, de faire la paix et d’entamer la route du changement avec bienveillance envers soi.

Changer en se réconciliant avec soi-même- sandra Delabarre- Hypnose PNL Rennes
Niveau Praticien en PNL – Avril 2021

Lors de ma dernière formation, je me suis intéressée à la PNL (Programmation NeuroLinguistique). J’y ai découvert à quel point, parfois, nous nous auto sabotions. Pour quoi? Pour garder ce bénéfice secondaire ou cette utilité. Alors désormais, le client qui vient au cabinet, qui a conscience de son problème, qui ne veut plus faire semblant, répond à des questions précises.

Qu’est ce que vous voulez changer? Que voulez vous gagner, ressentir à la place? Et quel serait l’inconvénient à ce que ce problème s’en aille? Oui vous avez bien lu: si il y a un bénéfice secondaire établi ou bien une utilité particulière alors, il y a de fortes chances que ça présente un problème lorsque ce ne sera plus là… Alors on peut commencer à travailler et à gratter le vernis, pour laisser apparaitre non pas LA vérité, mais UNE vérité. En l’ occurrence, cette vérité qui est celle du client à cet instant. Changer en se réconciliant avec soi-même… « Lorsque tout est gris, déplace l’éléphant » (Proverbe indien), tu verras à quel point le monde est différent.

Si tu vois tout en gris, déplace l'éléphant! proverbe indien. Changer en se réconciliant avec soi-même...Sandra delabarre - Hypnose Rennes

« Prenez un instant pour imaginer que vos problèmes vous veulent du bien, qu’est ce que cela changerait dans votre vie? » (Vos problèmes vous veulent du bien – Valérie Roumanoff- Ed Larousse. P17)

Ressentir le besoin de dénouer des nœuds pour avancer de nouveau…

Depuis quelques temps déjà, vous vous sentez perdu. Vous vous posez des tas de questions , et celles-ci semblent sans réponses, vous laissant seul face à vous-même et à ce vide. Vide de sens, vide d’action, vide d’envie, vide de … parfois, il n ‘y a pas de mots à y mettre. Juste ressentir: un poids en soi. Une sensation lourde, comme ressentir les nœuds qui bloquent et qui ne demandent qu’à se dénouer. Ressentir le besoin de dénouer des nœuds pour avancer de nouveau…

Plus vous y pensez, plus vous êtes perdu car la solution n’est pas là.

Ces derniers temps sont propices à ces ressentis désagréables. Vous remarquez que vous tournez en rond, que vous n’êtes plus tout à fait vous-même. Par conséquent, vous êtes mal à l’aise.

Vous vous reconnaissez au travers de ce descriptif? Vous avez déjà ressenti cela, encore maintenant peut-être.

Vous y avez porté attention!

Ce qui est super, c est que vous y avez porté attention. Vous n’avez pas mis un torchon au dessus de vos ressentis pour les cacher. Vous êtes quelques part déjà dans un mouvement. Celui de ressentir les noeuds, d’analyser vos ressentis, les émotions. De ce fait, vous prenez du recul sur votre état interne. Et vous l’observez.

Comment je sens les choses en moi? Est-ce que c’est un ressenti immobile ou au contraire très en mouvement? Peut-être a-t-il une couleur ce ressenti? Vous avez porté attention à ces tensions internes apparues avec le temps, à ces nœuds qui ne demandent qu’à se dénouer pour vous permettre d’avancer.

Vos besoins pour vous libérer de ces noeuds et avancer?

Désormais, avec l’aide de ce recul sur vos ressentis, vous pouvez déterminer ce dont vous avez besoin.

Libérer cet endroit en vous qui est comme rempli de cette sensation, ou bien changer la mobilité de ce ressenti? Quel est le but, in fine? Vous avez ce besoin de retrouver de l’entrain, de la légèreté. Vous voulez ressentir cette confiance à l’intérieur de vous, et aussi cette confiance en l’avenir.

Tout en prenant du recul face aux évènements de la vie, car la vie est faite de hauts et de bas, votre désir est de reprendre les rênes de votre vie: qu’il est bon d’oser entreprendre, oser se tromper et apprendre, oser …

Vous constatez cependant que cela vous est difficile seul. Comme s’il s’agissait de monter une marche trop grande. Et pourtant, il est nécessaire de bouger les choses dans votre vie. Vous le savez, cela commence par changer les chose EN VOUS. Agir, passer à l’action est le moyen de retrouver l’élan tant désiré pour dénouer les nœuds, pour retrouver cette liberté qui est vôtre.

De l'importance des petits pas, afin de changer et d'avancer. Sandra Delabarre Hypnothérapeute, Rennes.
De l’importance des petits pas…

Les ressources pour avancer

Nous sommes les acteurs de nos vies, quelles que soient les épreuves traversées. Et oser agir, faire des choix, apaiser les ressentis pour avancer de nouveau, tout cela dépend de nous. En effet, « chacun d’entre nous possède en lui, toutes les ressources nécessaires pour atteindre le changement désiré ».

Nous pas que si nous voulons, nous pouvons, Pof, comme par baguette magique. Non. Par contre, nous avons un tas de capacités, d’apprentissages, en nous, qui nous permettent d’avancer petit à petit.

N’est-il pas temps alors de porter désormais votre attention sur ces capacités, ces ressources, ces envies, cette confiance?

L’accompagnement pour dénouer les nœuds et avancer

Si vous vous sentez désormais prêt, et que vous avez besoin d’être accompagné dans ce changement, alors appelez-moi ou prenez RDV en ligne via Doctolib.

L’accompagnement que je vous propose utilise divers outils que sont l’hypnose, la PNL( Programmation NeuroLinguistique), la visualisation positive entre autre.

Libérez-vous de ces nœuds qui vous entravent, retrouvez la liberté de passer à l’action. Commencez à entrer en mouvement, contactez-moi.

Au plaisir de vous rencontrer,

Sandra-HypnoPraticienne

Le stress au travail (Article et vidéo)

Le Stress au travail

Le stress, au travail, on le sent mais c’est quoi ? Du coup comment agir dessus ?

La vidéo ici

Mécanisme

C’est un mécanisme est primitif, en lien avec la peur, qui indique que c’est le moment d’agir:

  • courir pour fuir
  • se défendre et attaquer
  • ou ne pas bouger, faire le mort pour tromper la bête, l’ennemi

Donc le stress, y compris au travail, est un moyen de survie.

En effet, celui-ci va nous permettre d’avoir une réaction adaptée à la situation.

Mais ce danger , cette situation gênante va provoquer en nous des productions hormonales notamment en cortisol,  et adrénaline.

Ces productions physiologiques entrainent une augmentation de la fréquence cardiaque, pour augmenter l’apport en sang et donc pour augmenter l’apport en oxygène circulant auprès des muscles.

Il va y avoir aussi une augmentation de la fréquence respiratoire pour, là aussi, augmenter l’oxygénation pour des muscles en action.

Et enfin, augmentation de la glycémie pour libérer du sucre dans le sang, afin que le muscle et le cerveau aient de l’énergie.

Par ailleurs, on repère 3 périodes en lien avec le stress, au travail, et de manière générale:

 1ere phase

  • hyper vigilance au moment de l’alarme
  • qui génère l’action (une des 3 vues plus haut)

2e phase adaptation

  • pour une résistance dans le temps au stress.
  • Avec augmentation du cortisol ++

 3e phase

  • Epuisement l’organisme ne parvient plus à gérer.
  • Baisse du système immunitaire => apparition de maladies
  • augmentation de la tension artérielle => augmentation des maladies cardiovasculaires
  • la capacité d’adaptation a été dépassée, alors la phase de résistance (au stress normal pour l’individu) ne permet plus de redescendre le niveau de stress. ……. Ce qui peut amener au Burn-Out. C’est une vraie problématique de nos jours.

Le stress chronique:

le profil type de la personne concernée, du collègue de travail est connu

profil type de la personne avec stress chronique , au travail.
Sandra Delabarre
  •  personne compétitive
  • une grande énergie ++ au travail
  • plusieurs activités en même temps
  • personnes en quête de reconnaissance perpétuelle
  • personne impatiente
  • personne exigeante envers elle-même

Ce mode de fonctionnement épuise l’organisme.

Y a-t-il un bon ou mauvais stress au travail?

Mauvais = « Détresse » . Angoisse peur l’estomac noué ; c’est délétère.

Bon= « Eustress« . Pousse à atteindre nos objectifs avec désir motivation créativité dépassement de soi -> quelque chose d’exaltant.

Donc le stress positif est à cultiver car il nous pousse à sortir de notre zone de confort. Il permet aussi d’établir des stratégies pour s’adapter au mauvais stress.

  •  l’agent stresseur: on ne peut pas toujours l’ éliminer
  • nous: on ne peut pas se soustraire à ce que l’on a à faire
  • alors changer notre perception de la situation, prendre du recul pour voir autrement . L’état d’esprit optimiste aide à intégrer que l’inquiétude n’aide en rien à la résolution de problème, n’aide en rien à avancer.

Autrement dit stress ou pas stress, l’important c’est l’équilibre comme pour beaucoup de choses.

Les sources (directes ou indirectes) de stress au travail:

  • l’emploi avec réorganisation/ télétravail ++ en ce moment
  • l’environnement avec pollution bruit et tout ce qui impacte.
  • L’hygiène de vie avec moins de sommeil, des repas déséquilibrés voire absent
  • vie familiale répétition des tâches /gestion de l’agenda des enfants /problématiques de couple.
  • Vie perso avec estime de soi/ image de soi/ croyances limitantes/ nos propres inquiétudes.

Réaction face au stress:

physique,

  • cardio-vasculaire
  • digestif
  • cutané
  • migraine
  • obésité
  • fatigue chronique
  • troubles du sommeil
  • douleur avec tension physique notamment haut du corps
  • respiration plus courte
  • troubles de la libido.

Psychologique et émotionnel,

  •  l’adrénaline limite la concentration et la mémoire,
  • plus facilement en panique
  •  se sent plus fragile, confus.
  • Sensibilité émotionnelle.
  • La gestion des émotions est plus délicate.

Social,

  • augmentation des conflits
  • avec baisse des activités, des interactions.

Comment reconnaître un profil stressé au travail

  • motivée  
  • sensible au regard des autres
  • se voit fort
  • ne délègue pas
  • fais beaucoup de choses même le soir
  • persévérant
  • ne se fixe pas de limites
  • planifie peut ou pas

…vous vous reconnaissez ?

Augmenter votre résistance au stress,

  • se connaître,
  • reconnaître ce qui est bon ou toxique à l’instant t
  •  écouter son corps
  • trouver son rythme.
  • Favoriser la récupération par des pauses de la relaxation.
  • Lâchez prise, acceptez que tout n’est pas comme on veut
  • prendre du recul.
  • Changer pour ne pas reproduire.
  • Percevoir autrement
  • et identifier les sources de stress

comment connaître les besoins?

Utilisation de la pyramide de maslow et à chaque étape se poser la question:

  • Y a-t- il un écart entre mes attentes et la réalité ?
  • Ou sont les écarts ?
  • Se poser la question à chaque niveau de besoins.
  • Cette pyramide est un très bon moyen à utiliser par chacun.

Solution pour lutter contre le stress au travail et avoir une bonne résistance.

  • Alimentation variée, plaisir, équilibré, manger des protéines, vitamines B, vitamine C, magnésium, sélénium, glucides complexes.
  • Faire une activité physique qui baisse l’anxiété /augmente l’estime de soi /c’est une méthode non médicamenteuse pour les médecins => pouvoir trouver le plaisir avant la performance.
  • Les loisirs, comme l’art thérapie/ s’ émerveiller de choses simples/ passer le temps au du temps, se déconnecter.
  • Les relations: l’humain est un être social alors ne pas s’isoler. S’entourer de personnes positives.
  • Et enfin avoir un sommeil réparateur.

Quels sont les différents outils que l’on peut utiliser

la musique

  • Elle adoucit les moeurs,
  • Elle baisse la fréquence cardiaque
  • Elle baisse le cortisol.
  • Quels que soient vos goûts/ pas besoin de musique de relaxation obligatoirement
  • Uniquement prendre du plaisir ce qui augmente la sérotonine et donnera encore plus de plaisir
  • S’autoriser à bouger et à danser.

la marche

  • Elle augmente l’oxygénation
  • Elle amène à la hausse de la sérotonine et de la dopamine
  • Ainsi que de l’endorphine
  •  C’est un antidouleur
  • Et cela augmente la mémoire.
  • Permer d’avoir plus de recul face à nos pensées.
  • Contempler autour de soi/ entendre les différents bruits et ressentir les odeurs.
  • Profiter des petits riens essentiels.

Pratiquer la pensée positive

  • Même quand ça va mal, pratiquez. Prendre le temps de voir, de réaliser, les bonnes et belles choses autour de nous. Un paysage, une musique, la météo du jour, un instant de répit apprécié, un article sympa à lire (…)
  • Les études montrent que la pensée positive augmente la longévité et augmente l’immunité.
  • C’est ce que l’on peut appeler la méthode Coué

Le cercle d’excellence de la pensée positive

  • Les choses appréciées, magnifiées m encouragent
  • Alors je prends plaisir
  • Du coup je gère les choses/  je suis fière car j ai pu gérer malgré les sources de stress au travail

 autres outils l’ hypnothérapie ,

  • Parce que c’est mon métier, mon domaine de compétences, je suis là pour libérer les tensions/ l’agitation émotionnelle au sein d’une relation d’aide.
  • Vous accompagner à prendre conscience de vos potentiels, de vos capacités.
  • Pratiquer des exercices de respiration, visualisation positive, et des métaphores /suggestions.
  • Vous êtes acteur de votre mieux-être.
  • Des exercices sont utiles à pratiquer au quotidien (je vous donne d’ailleurs régulièrement une « prescription de tâches »)

Audio Hypnorelaxation de défusion (stratégie d’acceptation et d’engagement)

Pour en savoir plus, mon site initielechangement.fr

ma page FaceBook Sandra Delabarre HypnoPraticienne Certifiée

Ma chaine Youtube Sandra Delabarre

Likez et abonnez-vous, cela permettra de donner de la visibilité à d’autres personnes qui pourraient en avoir besoin.